Lorsque l’on reçoit un appel téléphonique d’une officine de recouvrement, le plus sage est d’écourter cette intrusion désagréable en quelques secondes, en raccrochant… tout simplement et en l’oubliant aussitôt.
Aucun dossier de ce type ne peut et ne doit se régler par téléphone.
Si la créance est réelle, le débiteur a toujours le loisir de traiter le [...]