Citation concernant la plainte de madame Nicole NIOT :

Chez Crédirec, on se défend :« On n’a jamais eu de problème, on respecte la déontologie. On ne se reconnaît pas dans la description de nos méthodes par Mme Niot. Nous nous en remettons au tribunal. »

Il est pourtant très facile de prendre la mesure des ravages humains dont est responsable cette entreprise.

Mais si cette ligne de défense est ridicule et assimile d’emblée à un imbécile le Président du Tribunal qui la prendrait pour argent comptant, elle est cependant assez commode, car leurs attaques téléphoniques sont (presque) aussi difficiles à démontrer que les apparitions de Nessy, le monstre du Loch-Ness (qui lui, malheureusement, à l’inverse de nos amis a de fortes chances d’être une invention).

Selon eux, c’est une légende urbaine, une rumeur malveillante qui circule… mais on ne les entendrait jamais ces sois-disant harcèlements téléphoniques.

Il est vrai que pour prendre le téléopérateur zélé les mains dans la confiture, il faut une bonne dose de détermination et une patience de pêcheur à la mouche.
Qui plus est, les victimes ont plutôt la fâcheuse tendance à se cacher, de ne pas faire de vague par peur, honte et culpabilité mal placée (mais savamment orchestré et entretenue par ces spécialistes de la mise en condition et du stress).

Ahhh, quelle belle et bien grasse niche économique idéale par les temps qui courent !

Messieurs et dames de CREDIREC voici donc ci-dessous une piqure de rappel bonne pour votre défaillante mémoire… à moins que vous ne sachiez diriger vos troupes, ce dont on peut douter très fortement, vos téléopérateurs s’étant révélés de plus en plus efficaces (traduire : tordus et retords) à «l’usage» et que ceci est sans nul doute dû à leur formation aux techniques de manipulation de plus en plus théorisées et professionnelles.

En 2008, j’avais déjà mis en ligne sur PADARNAK des témoignages audio pris sur le vif… et j’en ai quelques autres assez « gratinées » en réserve, pour le cas où les médias s’y intéresseraient plus de 24 heures.

Enregistrement 1

Enregistrement 2

Enregistrement 3

Enregistrement 4

Enregistrement 5

À suivre…?

4 réponses à “CREDIREC s’en remet au Tribunal ! (gag !)”

  1. Ghostdance Dit:

    Depuis 2004 qu’ils me harcèlent sur de pseudo-créances, sans amener la moindre preuve démontrant celles-ci. Ils envoient des huissiers de justice pour effrayer le poisson, qui lui, n’a pas plus de billes dans son filet que Crédirec.

    Leur dossier est tristement VIDE, ils sont dans l’impossibilité de vous envoyer le Titre Exécutoire pour cause d’archivage. Ah mais c’est bien sûr il est archivé, c’est ballot quand même.

    Une bande d’arnaqueurs qu’il faut dénoncer. Arrêtons de les craindre, ils ne peuvent rien contre vous si vous ne payez pas un seul centime. Payer c’est reconnaître une dette. Réclamez les documents comme le Titre Exécutoire et vous verrez que JAMAIS ils ne vous l’enverront car de Titre Exécutoire il n’y a jamais eu.

    Quand ils vous téléphonent, foutez-vous d’eux, chantez des chansons paillardes, ils n’aiment pas çà du tout. Et si vous voulez mettre fin à la conversation dites leur que celle-ci est enregistrée. Effet garanti !!! :-)

  2. Max Dit:

    Quand l’enregistrement existe vraiment, c’est encore meilleur ;)
    Un belle collection annoncerait sans doute le commencement de leur fin…

  3. Zozo Dit:

    des news du proces ? :)

  4. Max Dit:

    Non, malheureusement, même après quelques recherches et d’ailleurs, toute information sur ce dossier serait bienvenue ici…

Qu'en pensez vous?

You must be logged in to post a comment.