Communiqué de presse du 29 septembre 2009

L’AACAB (Association d’aide contre les abus bancaires) s’interroge sur le nouveau report d’audience dans l’affaire qui l’oppose à SOFINCO, CREDIREC FINANCE et CREDINVEST

Le 5 novembre 2008, L’AACAB  a mis en cause les sociétés SOFINCO, CREDIREC FINANCE et CREDINVEST, devant le Tribunal correctionnel de Paris pour tentative d’extorsion de fonds. L’AACAB espérait déjà plaider cette affaire le 17 mars 2009, mais le juge reportait l’audience au 29 septembre.

Or ce jour, le juge a de nouveau reporté l’audience au 2 mars 2010. Les deux raisons invoquées sont une surcharge de l’activité judiciaire au Tribunal correctionnel de Paris et une plaidoirie qui sera très longue pour cette affaire.

Pour rappel SOFINCO, ainsi que d’autres banques et organismes financiers, a mandaté des sociétés de recouvrement, telle que CREDIREC FINANCE, pour recouvrer des créances impayées.

En vertu de la loi, les organismes financiers doivent agir dans un délai de deux ans à compter de l’incident de paiement. En outre, il leur est nécessaire de présenter un titre exécutoire.

Suite de l’article sur le site de l’AACAB

3 réponses à “L’AACAB s’interroge…”

  1. mirailles Dit:

    j’ai moi aussi des problêmes avec credirec finance sur un voiture donc le credit a ete soldé par mon pére il y a 18 ans ( credit VAG finencement)

    mon pére est décédé………….c’est fou ……….

  2. Max Dit:

    Ce genre de « détail » ne les émeut guère…

  3. Ghostdance Dit:

    On ne doit pas être ému de voir des vautours autour des cadavres, c’est leur fonction. Mettez leurs lettres à la poubelle, vous vivrez mieux. (enfin mettez les à la poubelle une fois avoir réclamé en LR+AR sans succès … le Titre Exécutoire).

Qu'en pensez vous?