2010, 2012, 2013, 2015… et maintenant 2017

Les hyènes de la Récupération de Créances sont décidément toujours à traîner dans les poubelles qui alimentent leur voracité insatiable.

Ils se refilent même les uns aux autres les carcasses, quand bien même elles sont pourries depuis longtemps.

Ils ont tort, sont dans l’illégalité, leurs torchons de dossiers ne sont pas à jour, ils s’arnaquent même entre eux… mais peu importe, il subsistent très profitablement de la charogne.

Celui qui s’y colle cette fois-ci, c’est FINAREF qui a refilé l’os foireux au recouvrement de PrestAlliance.

Ils n’ont rien de solide mais osent quand même tenter l’extorsion de 3000 euros.

L’affaire est soldé depuis longtemps avec Tribunal et Jugement, mais décomplexés ils se permettent d’invoquer le « sens moral » et exigent de prouver pour la énième que le dossier est plié et qu’il n’y a donc plus aucun compte à rendre et osent ainsi inverser le principe de la Charge de la Preuve.

Qu’ils aillent au diable ! ou s’ils insistent face cette fois à un Tribunal.

prestalliance-anonyme1

Qu'en pensez vous?