Définition de la doctrine.

  • Shock and Awe, connue sous le nom technique d’ « Imposition et domination ultra-rapide ».
    C’est une doctrine militaire basée sur l’utilisation de la domination absolue du champ de bataille, de manœuvres visant à écraser l’adversaire sans considération de proportionnalité des forces, en mettant en œuvre spectaculairement la puissance, pour le paralyser et anéantir sa perception objective de la situation et détruire sa volonté de se battre.
    La doctrine a été écrite par K. Harlan Ullman et James P. Wade, c’est un produit de la National Defense University des États-Unis en 1996.

La comparaison n’est pas si outrancière, et le parallèle avec la stratégie des recouvreurs m’a sauté aux yeux pour l’avoir expérimenté à plusieurs reprises. [...]

Une fois la tactique du pied dans la porte commune à tout « méchant » réussie (ici dans sa variante téléphonique), l’attaque est en effet violente, car l’Agent doit compenser l’absence de contact physique et prendre l’ascendant sur sa cible le plus rapidement possible.

Il faut « anéantir » immédiatement les défenses, empêcher de raisonner sereinement, puis alterner le chaud et le froid, offrant paternellement (ou maternellement) de venir en aide à la cible en lui proposant une intercession amiable solutionnant ses soi-disant problèmes présentés comme très graves.

Une fois cet ascendant sur la cible établit, il s’agit donc immédiatement d’installer le « principe d’autorité » (l’individu se soumet généralement à l’autorité prétendue avec force comme légitime) puis de solliciter le « principe d’engagement et de cohérence » (*) consistant à impliquer la cible par un acte volontaire sous la pression du principe précédent.
Il s’agit généralement d’arracher (au plus vite !) cette implication sous la forme d’une signature, d’un ou plusieurs chèques, voire tout simplement d’une lettre de la victime fragilisée et prête dès lors à valider à peu près n’importe quoi.

On lira à ce sujet et avec profit pour mieux comprendre ces postures psychologiques le Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens de Robert-Vincent Joule, Jean-Léon Beauvois,
excellent livre rempli d’enseignements permettant de cultiver notre self-défense contre les manipulations de toutes natures.

La fonction de cette ascendance psychologique recherchée est d’attendrir la « viande » de la victime, en lui jetant pèle-mèle au visage une profusion de termes juridiques noyés dans un jargon ronflant, agrémenté de références à des documents coercitifs terrifiants (généralement imaginaires et fantaisistes).

Ces évocations lourdes des menaces à venir peuvent être très déstabilisantes lorsque le présumé « voleur de poules » est cueilli à froid par des promesses d’événements imminents telles que: saisie des comptes bancaires, déménagement des biens et meubles au petit matin promis pour le lendemain, huissiers, serruriers, forçage de porte, commissaire de police, usage de la Force Publique, brrr ! et j’en passe).

Tout est bon afin d’en arriver à l’unique finalité de la manœuvre : soutirer de l’argent ou des engagements de paiements (pour des dettes généralement indues ou forcloses) en tirant profit de la situation de faiblesse des cibles visées avec une INDIFFÉRENCE sidérante et une absence totale d’humanité.
La seule règle qui vaille est de s’emparer de la peau de l’animal tremblant au plus vite, avant qu’il ne comprenne qu’il s’est fait dépouiller.
Le triste paradoxe est que ce sale boulot est probablement réalisé par des employés aux revenus minimums, poussés à « donner le meilleurs d’eux-mêmes » stimulés par des primes de rendement et des séminaires de motivation et quelques sauts à l’élastique.

Des pauvres harcelant d’autres pauvres…
pour le profit de très honorables Groupes fort riches, puissants et surtout « respectables », sanglés dans leurs Chartes Éthiques.

Bienvenue dans ce business merveilleux et plus que jamais plein d’avenir !

3 réponses à “Shock & awe”

  1. Raid 05 et fin de l’offensive | PADARNAK Dit:

    [...] la sémantique « Shock & Awe» de la dame : «toute urgence» «impératif» «c’est très important» «…avant [...]

  2. CREDIREC s’en remet au Tribunal ! (gag !) | PADARNAK Dit:

    [...] : tordus et retords) à «l’usage» et que ceci est sans nul doute dû à leur formation aux techniques de manipulation de plus en plus théorisées et [...]

  3. florestan Dit:

    Sublime. Drôle. On attend la suite, les chansons paillardes, et pourquoi ne pas parler une langue étrangère :-) même inventée !
    Encore bravo. J’adore le “quelle solution ? Y’a pas de problème donc y’a pas de solution” …

Qu'en pensez vous?